Publication: Bilan de la CAQ – Les promesses touchant le monde municipal

Disponible en librairie depuis le 7 septembre dernier, l’ouvrage collectif Bilan du gouvernement de la CAQ: entre nationalisme et pandémie analyse les premières 4 années au pouvoir de François Legault.

J’y signe un chapitre sur le bilan du gouvernement Legault en matière d’affaires municipales. L’analyse porte sur 1) l’interprétation du mandat par le premier ministre à l’occasion de ses deux discours d’ouverture; 2) le bilan de l’action gouvernementale en matière d’affaires municipales; 3) une comparaison des promesses caquistes avec celles du gouvernement précédent de Philippe Couillard; et 4) quelques réflexions sur la formulation des promesses alors que leur réalisation devient un enjeu de communication politique, autant gouvernementale qu’électorale.

J’en profite pour remercier les codirecteurs de l’ouvrage pour l’invitation à contribuer à ce collectif!

Principales contributions:

  • Montre que le premier gouvernement caquiste de l’histoire du Québec se positionne comme chef de file du développement régional et local, souvent en créant des frictions avec les élus locaux qui désirent assumer leur rôle de « gouvernements de proximité »;
  • Dresse la liste des faits saillants du mandat caquiste touchant le monde municipal, incluant les dossiers de mobilité;
  • Compare le bilan caquiste en matière d’affaires municipales à celui du gouvernement précédent dirigé par le libéral Philippe Couillard, mettant ainsi en évidence le nombre plus élevé de promesses touchant les régions alors que le PLQ avait consacré son attention principalement sur la Capitale et la Métropole;
  • Identifie trois (3) promesses phares de la CAQ touchant les municipalités: 1) le transfert d’un point de la TVQ aux municipalités dans le cadre du nouveau pacte fiscal, 2) un financement important des infrastructures routières, et 3) la construction du (désormais fameux) « troisième lien » entre Québec et Lévis (et la question plus large de la mobilité dans la capitale nationale);
  • Souligne l’importance stratégique des promesses électorales (de leur formulation à leur réalisation) pour la communication gouvernementale et électorale.

Extrait:

Voilà probablement l’une des caractéristiques du gouvernement Legault qui se démarque le plus de son prédécesseur : pour les troupes caquistes, le gouvernement québécois doit jouer un rôle actif dans le développement régional et local, notamment en matière d’infrastructure de transport. À Québec particulièrement, mais aussi dans la métropole, cette attitude a créé des frictions avec les élus locaux. En ce sens, si certains documents officiels du gouvernement mentionnent toujours les municipalités locales comme étant des « gouvernements de proximité », il est toutefois pertinent de se questionner pour savoir si cette notion est encore d’actualité étant donné le changement d’attitude manifeste du gouvernement caquiste, moins conciliant que son prédécesseur.

Le chapitre est disponible:

N’hésitez pas à me contacter par courriel pour toute question ou commentaire!

Pour citer cette publication:
Dubois, Philippe R. 2022. « Les promesses touchant le monde municipal et les infrastructures de mobilité », dans Lisa Birch, Yannick Dufresne, Dominic Duval et Camille Tremblay-Antoine (dir.), Bilan du gouvernement de la CAQ: entre nationalisme et pandémie, Québec, Presses de l’Université Laval, p. 151-175.

Sur le même thème:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s