[Témoignage] Potential Impact of Social Media and Data-Driven Campaigning on Democracy: A Perspective from Québec

À l’invitation du Electoral Matters Committee du Parlement de l’État de Victoria (Australie), Thierry Giasson, Eric Montigny et moi avons déposé un témoignage écrit dans le cadre de Inquiry into the Impact of Social Media on Elections and Electoral Administration.

Les conclusions que nous y présentons sont tirées de nos travaux précédents et en cours, notamment ceux sur la prise en importance des médias sociaux dans les stratégies électorales (Giasson, Le Bars et Dubois, 2019), sur la collecte de données personnelles sur les électeurs à des fins électorales (Montigny, Dubois et Giasson, 2019), ainsi qu’à propos des mesures insuffisantes prises par les plateformes numériques et les gouvernements pour freiner les risques démocratiques associés à ce genre de pratiques (Dubois, Arteau-Leclerc et Giasson, à paraître).

Beaucoup a déjà été écrit sur les enjeux relatifs à la protection des renseignements personnels du point de vue des électrices et des électeurs. En ce qui nous concerne, nous avons décidé d’aborder un angle moins exploré, mais tout aussi pertinent: notre témoignage écrit porte sur les transformations récentes de la communication électorale et ses conséquences pour les organisations partisanes.

En adoptant le point de vue des actrices et des acteurs politiques, nous cherchons à montrer quelles sont les conséquences potentielles de l’utilisation des médias sociaux et des données personnelles à des fins politiques pour trois piliers de la démocratie: les opportunités de délibération, l’égalité de participation et la gestion des élections.

Notre mémoire a officiellement été reçu le 30 septembre 2020 par les membres du comité parlementaire. Le rapport d’enquête final est attendu pour juin 2021. L’avancement des travaux ainsi que l’ensemble des témoignages peuvent être consultés sur le site du Electoral Matters Committee.

Principaux éléments du témoignage:

  • Montre que malgré les différences dans le système politique, les actrices et acteurs politiques du Québec, du Canada et de l’Australie semblent adopter des techniques électorales similaires, dans un environnement règlementaire comparable (et insuffisant);
  • Expose les principales transformations médiatiques, technologiques et organisationnelles qui poussent la communication politique vers une plus grande personnalisation, mais aussi une individualisation (dans sa forme et dans ses moyens de diffusion);
  • Analyse les risques potentiels de ces dynamiques pour la démocratie représentative, particulièrement sur le plan des opportunités de délibération, l’égalité de participation et la règlementation juste et efficace des élections;
  • Suggère que malgré les efforts des gouvernement québécois et canadien, beaucoup reste à faire pour encadrer les stratégies de campagnes;
  • Souligne qu’en raison de la hausse de popularité du vote par anticipation et d’évènements exceptionnels comme l’actuelle pandémie de Covid-19, il est possible que les partis adoptent davantage les technologies numériques et l’utilisation des données sur les électeurs comme outils de campagne, augmentant du même coup les risques potentiels pour la démocratie;
  • Propose que les autorités électorales puissent disposer de plus de ressources pour assurer efficacement le bon déroulement des élections, que des partenariat avec la communauté de chercheuses et chercheurs voient le jour pour monitorer les innovations électorales sur le long terme, et qu’une meilleure sensibilisation sur les conséquences possibles des pratiques électorales numériques soient fait auprès des actrices et des acteurs politiques.

Extrait:

According to Garnett and James (2020), three fundamental principles are requisite in ademocracy: deliberative opportunities, equal participation, and electoral management. All three are challenged by digital technologies. We take these principles as the anchor of our submission. Based on the results of our recent research focusing mainly on political actors and their campaigns in Québec and Canada, our objective is to present how social media contributes to changing elections from the perception of electoral organizations – candidates, strategists, and activists. How campaigning on social media using data-driven techniques affect their role and their actions? How can these changes impact elections and democracy? […]

[If] parties are so concerned about the marginal (potential) effects of their communication actions on voters, we should be equally concerned about the « small » (potential) effects of these strategies on democracy.

La version complète du témoignage est disponible :

>> Sur le site du Electoral Matters Committee, Parliament of Victoria, Australia (en libre accès) <<

N’hésitez pas à me contacter par courriel pour toute question ou commentaire!

Pour citer ce témoignage:
Dubois, P.R., T. Giasson et E. Montigny. Potential Impact of Social Media and Data-Driven Campaigning on Democracy: A Perspective from Québec. Submission to the Inquiry into the Impact of Social Media on Elections and Electoral Administration, Electoral Matters Committee, Parliament of Victoria (Australia). Repéré https://parliament.vic.gov.au/images/stories/committees/emc/Social_Media_Subs_2020/83.Philippe_Dubois_Prof._Thierry_Giasson_Prof._Eric_Montigny.pdf

Contenu similaire:

4 commentaires

Répondre à Dépôt du rapport final – Inquiry into the Impacts of Social Media on Elections and Electoral Administration (Australie) – Philippe R. Dubois Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s