[Rapport] Les déterminants individuels de la participation électorale aux élections générales québécoises de 2018

Maxime Blanchard (Université McGill), François Gélineau (Université Laval) et moi-même avons produit une étude sur la participation électorale lors des élections générales québécoises de 2018 dans le cadre du partenariat entre la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires de l’Université Laval et Élections Québec. Les résultats de nos analyses sont publiés sous forme d’un Cahier de recherche électorale et parlementaire (numéro 21, mars 2021). Cette publication survient un mois après celle d’un rapport de recherche semblable portant sur la participation aux élections municipales québécoises de 2017.

Principales contributions:

  • Présente les résultats d’un sondage postélectoral exclusif réalisé auprès 2175 électrices et électeurs entre le 2 et le 20 octobre 2018;
  • Analyse des déterminants sociodémographiques et attitudinaux de la participation électorale;
  • Confirme que le manque de confiance envers la politique et les gens qui la font est le principal facteur de l’abstentionnisme à cette élection;
  • Compare les données avec celles de 2008 (voir Gélineau et Morin-Chassé, 2009) et montre que seul l’intérêt envers l’élection est un déterminant de la participation électorale commun aux deux scrutins;
  • Explore les tendances régionales, sachant que le taux de participation varie d’une région à une autre.

Extrait:

Sans surprise, nos analyses appuient l’importance de certaines variables sociodémographiques traditionnellement associées à la participation électorale. L’intérêt pour l’élection est un déterminant majeur, mais les résultats obtenus suggèrent aussi que ce facteur affecte inégalement les électeurs québécois en fonction de leur sexe. A contrario, le manque de confiance envers la politique et ses acteurs peut expliquer l’abstentionnisme. Nous évoquons aussi deux questions d’intérêt à explorer dans de futures recherches relativement à l’écart de participation électorale entre les femmes et les hommes selon le palier de gouvernement, ainsi qu’à propos de l’attitude des plus jeunes générations envers les institutions politiques traditionnelles et la démocratie représentative.

Le rapport de recherche est disponible :

>> Sur le site de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires (en libre accès) <<

N’hésitez pas à me contacter par courriel pour toute question ou commentaire!

Pour citer cette publication:
Dubois, Philippe R., Maxime Blanchard et François Gélineau. 2021. Les déterminants individuels de la participation électorale aux élections générales québécoises de 2018. Cahier de recherche électorale et parlementaire (numéro 21), Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, Université Laval. Repéré à http://www.cms.fss.ulaval.ca/recherche/upload/chaire_democratie/fichiers/cahier_de_recherche_chaire_democratie_no21.pdf

Contenu similaire:

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s